L’ostéopathie pour la femme enceinte?…tout à fait!

Bien sûr! Le traitement ostéopathique durant la grossesse est tout à fait indiqué et sans danger. L’ostéopathie utilise des manipulations douces et sécuritaires pour le bébé et permet de soulager les inconforts créés par les changements dans le corps de la future maman. Les ajustements tissulaires faits lors d’une séance d’ostéopathie sont assurément d’une précieuse aide lors des différents trimestres de la grossesse, mais aussi en préparation à l’accouchement ainsi qu’en période post-partum (après l’accouchement). Le thérapeute se préoccupe autant du « contenant » (les structures osseuses et musculo-squelettiques de la mère) que du « contenu » (le bébé et les organes de l’environnement utérin) et surtout à l’harmonie de ces deux aspects.

Pour la maman et avec bébé… Suite à l’évaluation, l’ostéopathe traite, par des techniques douces, les lésions ostéopathiques. Il améliore la mobilité de l’ensemble du corps, plus spécifiquement celle de la région lombaire et des articulations du bassin.Certaines techniques viscérales sont aussi effectuées afin de permettre au corps une meilleure capacité d’adaptation aux modifications posturales et physiologiques en cours. Votre ostéopathe travaille « avec » le bébé : les palpations douces et subtiles de l’abdomen le mettent en contact avec la présence du fœtus qui se manifeste parfois durant la séance. Les tensions tissulaires qu’il vient ainsi de libérer de toute contrainte permettent un meilleur positionnement du bébé. En tout temps, par sa palpation raffinée, le praticien en ostéopathie reste à l’écoute des tissus et de ses limites.

Les manipulations exécutées lors d’une séance d’ostéopathie durant la grossesse permettront le soulagement :

  • des maux au niveau lombaire (bas du dos, douleur sciatique) et cervical (cou et épaules)
  • des douleurs ligamentaires dans les articulations du bassin
  • des tensions périnéales
  • des migraines
  • des problèmes de circulation
  • des troubles digestifs
  • des troubles du sommeil
  • etc.

Lors d’un traitement en ostéopathie pendant le dernier trimestre, l’ostéopathe accorde une attention particulière à certains éléments :

  • le bon positionnement du bébé
  • la préparation à l’accouchement pour favoriser le travail de la mère et pour permettre des conditions optimisées aidant la descente et l’expulsion du bébé

Après l’accouchement

L’ostéopathie est également d’une précieuse aide pour la mère après un accouchement, que celui-ci se soit déroulé avec ou sans interventions médicales telles qu’une épisiotomie, une péridurale, un bloc honteux, une césarienne, etc. Dans ces conditions, et même dans les conditions d’un accouchement dit naturel et « facile », les tissus de la femme enceinte ont subis un certain niveau de contraintes qu’il est préférable de corriger sans trop tarder afin d’éviter des problèmes éventuels. Des séances en ostéopathie peuvent également offrir un bon soutien pour la mère en dépression post-partum. L’ostéopathe opte alors pour un travail de l’axe crânio-sacré afin de redonner un équilibre au système nerveux, celui-ci étant interdépendant de la sphère psycho-émotionnelle.

Quels bénéfices pourront me procurer des séances d’ostéopathie durant ma grossesse?

Les professionnels en ostéopathie sont souvent décrits comme des horlogers du corps car ils savent ajuster les différentes structures du corps, souvent de manière très raffinée, afin de l’équilibrer et de le libérer. La grossesse et la période postnatale sont des étapes exigeantes physiquement et psychologiquement. Il n’est pas rare que le corps de la femme enceinte ait besoin d’un coup de main pour garder un équilibre. Les ostéopathes savent identifier les causes de ces déséquilibres. Voici quelques exemples de gestes fréquemment posés sur les femmes enceintes lorsqu’elles consultent en ostéopathie :

  • palpation de l’abdomen pour rechercher des tensions ligamentaires qui pourraient être à l’origine de maux de dos ou de douleurs au bassin.
  • mobilisation des os et des articulations du bassin afin de favoriser le bon positionnement du bébé tout au long des étapes ultérieures de l’accouchement
  • étirements respectueux et exercices doux pour aider la femme à retrouver et conserver une respiration fluide pendant la grossesse et lors de l’accouchement

Pendant la période postnatale, l’ostéopathie vous aide :

  • dans la prévention ou le rétablissement de problèmes, souvent d’origine mécanique, tels que l’incontinence urinaire, les descentes d’organes, la diastase des grands droits, etc.
  • à faciliter l’allaitement en dégageant votre cou, votre dos ou votre bassin. Vous serez plus confortable, plus détendue et vous pourrez adopter de meilleures positions d’allaitement.
  • à vous soulager de tensions persistantes suite à l’accouchement.