Le périnée de la future maman

par Magalie Rodrigue D.O. chez Espace O

ventre-femme-enceinte

Ce qui se passe avec votre périnée durant la grossesse

Au gré des consultations avec les femmes enceintes, certains thèmes reliés à la périnatalité sont devenus  incontournables. Voilà  un sujet qui prend de plus en plus de place au fur et à mesure que la grossesse avance.  Le périnée ou diaphragme pelvien.

Fonctionnement
Les ostéopathes considèrent le périnée comme un diaphragme.  Il existe trois diaphragmes principaux dans le corps soit le diaphragme crânien, le diaphragme thoracique et le diaphragme  pelvien.  La mobilité de ces coupoles permet, entre autre, d’équilibrer les pressions à l’intérieur des cavités du corps.
Le périnée ou plancher pelvien est un ensemble de muscles et de ligaments qui recouvre la partie inférieur du bassin.  Il  forme une coupole qui s’étend du pubis à l’avant, des ischions (os de la fesse) sur les cotés et du coccyx à l’arrière.  Cette coupole permet de fermer le canal anal, le canal vaginal et l’urètre.  Ainsi, la tonicité et la qualité de contractions musculaire du plancher pelvien assurera la continence, participera au plaisir sexuel et soutiendra les organes du petit bassin tel que le rectum, la vessie et l’utérus.

respirationgrossesse-anat

 

 

 

 

 

Grossesse
Pendant la grossesse, deux facteurs importants modifieront la qualité tissulaire du périnée. Le premier est la relaxine.  Cette hormone est sécrétée pendant la gestation et son effet persiste plusieurs semaines après la grossesse.  Sous son influence, les tissus auront tendance à s’assouplir.  Le diaphragme pelvien sera plus relâcher, moins tonique.
Deuxièmement, la présence du bébé augmentera la pression à l’intérieur de l’abdomen et du bassin. Le périnée se retrouve en quelque sorte plus vulnérable, et ce en même temps qu’il doit travailler plus fort.

L’ostéopathie
Par son habileté palpatoire, l’ostéopathe décèlera les tensions qui peuvent augmenter la pression à l’intérieur de l’abdomen et du bassin.  Nous connaissons une panoplie de manipulations qui contribue à optimiser la mobilité des organes, des vertèbres, des muscles et des ligaments.  En dégageant l’abdomen de la mère, on crée un peu plus d’espace pour le bébé et un peu moins de pression  sur les diaphragmes pelvien et thoracique.

La prévention au quotidien
La règle d’or, évitez d’accumuler de la pression dans l’abdomen.  Pour ce faire un moyen simple et efficace est à la disposition de tous soit la respiration abdominale.  Le  diaphragme thoracique est le principal muscle de la respiration.  Comme  les diaphragmes fonctionnent en synergie, détendre le diaphragme thoracique en gonflant l’abdomen à l’inspiration, contribuera à détendre le périnée.  De la même façon, «  bloquer » sa respiration, augmentera la pression sur tous les diaphragmes.
Règle numéro 2, quand la pression abdominale ne peut être évitée, expirez.  L’expiration  permet au diaphragme thoracique de remonter, ce qui créer de l’espace dans l’abdomen.  À l’inverse, si vous forcer sans expirer, vous poussez vos organes abdominaux vers le bas.
Règle numéro 3 ; faîtes des contractions périnéales.  Cela permet de préserver une bonne tonicité et de vous habituez à contrôler volontairement ce groupe musculaire.  De plus, en entrainant un muscle par sa contraction, on l’entraine aussi à se détendre.
Finalement, environ un tier des femmes enceintes ressentira une diminution de leur continence urinaire pendant la grossesse.  Si c’est votre cas, il est préférable d’éviter les exercices qui sollicite le plancher pelvien tel que le jogging, les sauts et les exercices de renforcement des abdominaux de style redressement assis.

Magalie Rodrigue, D.O.

Ostéopathe à la Clinique d’ostéopathie Espace O

magalierodrigue@espaceo.ca

Pour prendre rendez-vous avec moi, cliquez sur le bouton ci-dessous

Références
ALLARD, MADELEINE; DESROCHERS ANNIE ( 2010). BIEN VIVRE L’ALLAITEMENT. MONTRÉAL: HURTUBISE.
DUMOULIN, CHANTALE (2000). EN FORME APRÈS BÉBÉ, EXERCICES ET CONSEILS. MONTRÉAL : ÉDITIONS DE L’HÔPITAL SAINTE-JUSTINE.
KAPANDGI, I ADALBERT (2001). ANATOMIE FONCTIONNELLE, TÊTE ET RACHIS. (PARIS) ÉDITIONS MALOINE.
Kahle w., Leonhardt H., Platzer w.:  Anatomie 1 appareil locomoteur.  Éditions Flammarion médecine sciences.  Paris, 1996.