Syndrome du canal carpien et comment l’ostéopathie peut m’aider

par Agathe Jeanniot D.O. (Fr)

1

Syndrome du canal carpien
Si vous avez des douleurs au niveau de la main, du poignet, des fourmillements ou une perte de force il se peut que vous souffriez du fameux syndrome du canal carpien.
Définition
Le syndrome du canal ou tunnel carpien est une affection neurologique du nerf médian au niveau du poignet. Il se traduit par différents signes fonctionnels et physiques dans cette région. Son installation est progressive et peut donc être prise en charge rapidement.
Un peu d’anatomie pour comprendre
Le canal carpien est une zone de jonction entre la main et l’avant-bras. Il est formé par un ligament qui recouvre la face palmaire des os du carpe. A l’intérieur de ce tunnel passent plusieurs structures : des tendons et le nerf médian.

main 2

Le syndrome survient quand il y a une compression au niveau de cette gaine.
Le nerf médian innerve le pouce, l’index, le majeur et la moitié de l’annulaire sur la face palmaire ainsi que l’extrémité de ces doigts sur la face dorsale de la main.

 

main 3Quels sont les symptômes?
Il y a 2 manifestations possibles : motrice ou sensitive. En effet le nerf médian est un nerf mixte, c’est-à-dire qu’il a des fonctions au niveau de la sensation et également au niveau de la motricité des muscles de la main et du poignet
Signes sensitifs : décharges électriques, fourmillements, picotements ou engourdissement. Il y aura souvent une envie de secouer la main car elle paraitra endormie ou engourdie.
Signes moteurs : perte de force, surtout au niveau de la pince pouce-index. La dextérité pourra donc être moins bonne.
Les douleurs sont souvent nocturnes mais peuvent aussi être déclenchées par certains mouvements ou le maintient d’une position.

Pourquoi?
Plusieurs causes et facteurs peuvent amener à un syndrome du canal carpien. Comme il a été mentionné plus haut le syndrome est du à une compression du tunnel. Celle-ci peut être due à une augmentation de la taille des tendons à cause d’une sollicitation répétée. Ils vont s’inflammer, prendre du volume et compresser le nerf qui passe à côté. Elle peut également être due à une diminution du diamètre du tunnel si par exemple on a un appui prolongé et répété sur le poignet.
On le retrouve aussi plus fréquemment chez les femmes, ou les personnes ayant un poignet mince, ainsi que lors de la grossesse ou si vous souffrez de d’hypothyroïdie, de diabète ou d’obésité.

Que faire pour éviter ça?
Trouver les postures et mouvements qui peuvent favoriser le développement de ce syndrome! Comme nous l’avons vu les mouvements répétés du poignet ou les postures maintenues trop souvent sont des facteurs primordiaux dans le déclenchement des douleurs. Il faut donc essayer de repérer ceux-ci et les modifier selon les possibilités. Cela peut être bien entendu au travail mais également à la maison lors d’activité qui nous semblent plus anodines, tel que lire un livre, jouer aux jeux vidéos ou passer du temps sur son smartphone!
Mieux vaut prévenir que guérir! Pensez à relâcher vos épaules, vos bras, prenez des pauses pour vous décontractez quelques minutes, cela fera toute une différence.

Que faire une fois présent?
Dans certains cas prendre simplement du repos peut faire disparaitre les symptômes; de la glace ou un linge humide peut soulager les douleurs ainsi que le port d’une attelle pour minimiser la sollicitation.
Les anti-inflammatoires ont par contre une faible efficacité.
Il y a également la possibilité de faire des infiltrations de cortisone qui peuvent apporter un soulagement temporaire.
Le traitement médical de dernier recours est la chirurgie, dans le but de libérer la compression du nerf. Les résultats sont bons bien que des douleurs résiduelles puissent être encore présentes et certaines complications peuvent survenir.

Et l’ostéopathie alors?
En ostéopathie nous traitons toujours les problématiques dans la globalité du corps.
Dans le cas du syndrome du canal carpien nous ne traitons pas juste le poignet mais l’ensemble du membre supérieur.
4Le nerf médian (numéro 8 sur le schéma ci-dessous) s’origine au niveau des cervicales et passe en dessous de la clavicule. Il est donc important de s’assurer de la liberté et mobilité de toutes ces zones.
Le traitement aura pour but de relâcher toutes les tensions autour du poignet et de redonner un fonctionnement harmonieux au membre supérieur (avant-bras, bras et épaule) tout en portant une attention sur la posture générale. En effet une posture avec des épaules enroulées vers l’avant, par exemple, pourra venir restreindre la mobilité des vertèbres dorsales et cervicales ainsi que la liberté articulaire de l’omoplate, de la clavicule et de l’humérus (os du bras) et venir gêner le passage des nerfs et vaisseaux sanguins. Et l’ostéopathe se questionnera également sur la cause de cette posture enroulée (pieds, bassin, lombaires, tensions d’ordre psycho-émotive ou autres…), les évaluera et les traitera.  Il abordera aussi avec vous ces causes afin que vous puissiez mettre fin à un problème chronique.
En tant qu’ostéopathe notre travail est de nous assurer que le corps soit dans son équilibre, que les différentes parties soient libres d’assurer leur bon fonctionnement. C’est pour cela que même dans le cadre d’une douleur très localisée comme le syndrome du canal carpien nous allons vérifier le bras, l’épaule, la nuque, l’ensemble du dos et le bassin, au minimum, car une restriction de mobilité entraine des compensations du reste des structures qui, combinées avec les habitudes de vie, peuvent ultimement venir générer des douleurs spécifiques à distance du problème initial.

Agathe Jeanniot D.O. (Fr),

ostéopathe à la Clinique d’ostéopathie Espace O

a.jeanniot@espaceo.ca

Pour prendre rendez-vous avec moi, cliquez sur le bouton ci-dessous

Références :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_du_canal_carpien
http://reflexosteo.com/syndrome-du-canal-carpien-et-osteopathie/
http://www.osteopathe-larochelle.fr/canal-carpien-osteopathie/
http://www.monnier-ortho.com/Syndrome_du_Canal_Carpien.html